Densité perçue, Densité vécue

Projet commandité par le Conseil de Développement de Toulouse Métropole (31). Projet réalisé d'Octobre 2017 à Janvier 2018.



La forte attractivité de la Métropole toulousaine, d’environ 9000 habitants supplémentaires par an, alliée à la lutte contre l’étalement urbain pour la préservation des parcelles agricoles du territoire impliquent de construire plus en consommant moins. Néanmoins, si les professionnels de l’urbanisme s’accordent sur la nécessité de densifier pour répondre à ces enjeux croisés, cette notion de densité se confronte souvent à un problème d’acceptation sociale, notamment dans les quartiers pavillonnaires, où le logement individuel est dominant.

 

Dans une étude sur la densité commandée par le Conseil de Développement de Toulouse Métropole, nous avons dans un premier temps réalisé des entretiens avec différents habitants et collectifs de la Métropole afin de comprendre leur perception de la densité. Finalement, ces recherches ont démontré que la perception de la densité a peu à voir avec les mesures de la densité bâtie ou de la densité de population. En effet, la forme urbaine ou la surface bâtie ne sont pas des critères permettant d’estimer une densité. La densité mesurée n’est pas la donnée jouant dans le fait que ces quartiers soient très prisés, mais plutôt les paramètres qui y sont associés.

Ces derniers peuvent être de l’ordre de l’animation du quartier, la desserte en transports en commun, l’accès à l’emploi, aux commerces et services. Vincent Fouchier souligne dans un entretien pour Etudes foncières, que « la densité n’a pas de valeur pour elle-même et c’est par ses corrélats qu’elle peut devenir attrayante. » 

Dans un deuxième temps, un travail de sensibilisation à la notion de densité a été réalisé en étudiant des références locales de projets de logements dans une approche qualitative alliant les perceptions et l’intégration des citoyens dans les réflexions de ces projets.

 

A travers un livret publié par le Conseil de développement nous avons ainsi mis en avant des outils de projets pour différents territoires : des démarches d’intégration des riverains dans les projets de logements dans les communes pavillonnaires de première couronne, la démarche BIMBY de densification par la maison individuelle et la forme urbaine de la maison de ville pour des projets en centre ville.

 

Pour aller plus loin, ce livret met également l’accent sur des démarches d’innovation sociale dans le logement collectif portées par des bailleurs sociaux, ainsi que sur des projets d’habitats coopératifs.